AccueilMortalités des poissons en Franche-Comté

Mortalités des poissons en Franche-Comté

En 2011, tout comme en 2010 déjà, le LDA39 a été sollicité pour rechercher les causes de mortalités des poissons en Franche Comté et plus précisément sur la Loue et le Doubs franco-suisse.

Ces mortalités affectent toutes sortes d'espèces de poissons, dont les plus emblématiques pour ces cours d'eau qui sont par ailleurs réputés être en "bon état écologique" au sens de la Directive Cadre sur l'Eau.

Cependant, même si les paramètres physico-chimiques étudiés depuis plusieurs années ne semblent pas montrer de dégradation, sont-ils qualitativement suffisants pour révéler un état latent et plus insidieux de dégradation du milieu, au point de générer des mortalités piscicoles ?

A-t-on plutôt omis de rechercher certaines substances polluantes plus complexes à dépister, corrélées aux actions anthropiques diverses sur le bassin versant de ces cours d'eau, et susceptibles de modifier l'état de santé de la faune piscicole ?

Encore, les lésions observées sur les poissons malades sont-elles dues à l'émergence d'un agent pathogène jusque là inconnu sur notre territoire ?

L'apparition dès le début  2010, d'efflorescences de cyanobactéries a suggéré, l'an passé, un rapport de cause à effet avec les mortalités piscicoles observées. En effet, certaines de ces espèces de cyanobactéries peuvent produire des toxines à effet neurotoxique, ou hépatotoxique sur les mammifères et à moindre degré, sur les poissons. Ces organismes sont capables de coloniser des écosystèmes aquatiques variés, à partir du moment où ils y trouvent leurs nutriments préférentiels et une température adaptée.

Ces cyanobactéries sont-elles à prendre en compte sérieusement dans les causes possibles des mortalités ? Connaît-on les facteurs pour prévenir leur apparition ?

Afin d'avancer sur les réponses à ces questions, un groupe d'experts nationaux a été missionné, réunissant des compétences variées : écologie environnementale (étude des chaînes trophiques), écologie des cyanobactéries, écotoxicologie (étude des pollutions diffuses et de leur impact sur les fonctionnements des cours d'eau), écologie des végétaux, hydrologie, géologie, écologie des invertébrés, et ichthyopathologie avec le secteur d'analyses spécialisé dans les poissons du LDA39.

A ce jour, les conclusions ne sont pas apportées, des groupes de travail expertisent les données chiffrées historiques, qui caractérisent l'évolution au cours du temps des activités de l'homme qui impactent le fonctionnement des rivières, pour tenter de mettre en évidence des pistes d'amélioration potentielle.

La démarche s'appuie aussi sur des études comparatives d'autres cours d'eau, proches géographiquement, apparemment non affectés par des mortalités piscicoles et présentant des caractéristiques cependant similaires en matière de relief et pédologie, bassin, alimentation en eau et peuplements.

Pour le LDA 39, le travail consiste à étudier un agent pathogène, qui est responsable de " mycose " ou maladie des taches blanches sur la peau des poissons, pour savoir si cet agent est plutôt là en tant qu'opportuniste, tel que décrit dans la littérature, où si on est en présence d'une souche particulièrement "virulente", dont l'origine resterait pour le moment inconnue, et à l'origine d'une épidémie saisonnière, récurrente depuis deux ans.

L'agent responsable est un oomycète dénommé "saprolegnia", isolé au LDA 39 et qui nécessite une identification plus fine de son génome, afin d'être comparé à d'autres de la même famille, et également d'être éprouvé en tant que pathogène primaire. Des collaborations entre centres de recherches franco-suisses et avec des laboratoires européens de référence des maladies des poissons devraient permettre d'aboutir à des réponses, d'ici 2012.

Nous tenons à remercier tous les collaborateurs motivés dans ce travail pluridisciplinaire, pour leur investissement personnel et professionnel et nous incitons nos visiteurs du site internet à nous faire part d'observations éventuelles de terrain, concernant des mortalités de poissons actuelles ou de nous relater des faits historiques, qui pourraient nous apporter des éléments de réflexion complémentaires.

Claudette faisant une autopsie poissons