Accueil> …

Le suivi sérologique sur lait, un nouvel outil pour la recherche de Salmonella Dublin

Pour vos commercialisations ou vos repas de chasse : les précautions « trichine » dans le cadre des venaisons de sanglier sauvage

Ce suivi sérologique a pour but de déterminer les élevages les plus aptes (les élevages sans contact récent avec la Salmonella Dublin) à la production de lait pour la fabrication d’AOP au lait cru.

Deux tests ont été développés par le LDA39 en exclusivité avec la société IDVet.

-          Test indirect sur le lait de tank bovin : il met en évidence les anticorps dirigés contre les antigènes de Salmonella du Groupe D. Il permet de sélectionner les élevages « à risque » : les élevages avec un suivi dynamique régulièrement négatif semblent plutôt orientés à produire du lait destiné aux AOP au lait cru tandis que les autres ne sont pas recommandés. Ce test est réalisé mensuellement sur un minimum de 3 mois judicieusement positionnés dans l’année.

-          Test en compétition sur laits ou sérums individuels de bovins, ovins, caprins : il met en évidence les anticorps dirigés contre un antigène beaucoup plus spécifique de Salmonella Dublin. Il est pratiqué en cas de résultats sérologiques positifs sur un lait de tank dans le cadre du suivi des élevages aptes à produire du lait destiné aux AOP au lait cru.

La présence d’anticorps dirigés contre un antigène de Salmonella ne permet pas de préjuger de l’excrétion de Salmonelles dans le lait : une confirmation par examens bactériologiques jusqu’à mise en évidence d’un isolement de la Salmonella est nécessaire.

En plus de la réalisation des analyses, le LDA39 conseille ses clients, éleveurs et vétérinaires sur la conduite à tenir suite à un cas clinique confirmé et sur les actions préventives à mettre en place pour maîtriser les risques liés aux Salmonelles.

Pour en savoir plus : la note de synthèse du CTFC